Accueil Épargne Tout savoir sur les chevaux fiscaux et leur impact sur votre budget

Tout savoir sur les chevaux fiscaux et leur impact sur votre budget

0
Tout savoir sur les chevaux fiscaux et leur impact sur votre budget
Tout savoir sur les chevaux fiscaux et leur impact sur votre budget

Tout comme la fiscalité plan épargne entreprise, les chevaux fiscaux, bien que peu connus de tous, jouent un rôle crucial dans le calcul de certaines taxes liées à l’automobile. Lors de l’immatriculation d’un véhicule ou du renouvellement de votre carte grise, la puissance fiscale de celui-ci est prise en compte pour déterminer le montant à payer. Dans cet article, nous vous expliquons en détails ce qu’est cette notion et comment elle influe sur vos dépenses.

Qu’est-ce que les chevaux fiscaux ?

Les chevaux fiscaux, aussi appelés puissance fiscale, représentent une unité de mesure qui permet aux autorités publiques de classer les véhicules en fonction de leurs caractéristiques techniques et environnementales. Cette classification sert notamment à établir le montant des taxes perçues lors de l’immatriculation d’un véhicule neuf ou d’occasion, ainsi que lors de son renouvellement.

Comment sont-ils calculés ?

Le calcul des chevaux fiscaux prend en compte plusieurs critères tels que :

  • La puissance maximale du moteur (en kilowatts)
  • Le poids du véhicule à vide (en kilogrammes)
  • Le niveau d’émission de CO2 (en grammes par kilomètre)
  • Le type de carburant utilisé

À partir de ces éléments, une formule spécifique est appliquée pour déterminer le nombre de chevaux fiscaux du véhicule. Ce calcul permet ainsi d’évaluer son impact environnemental et, par conséquent, de définir une taxation adaptée.

Lien entre chevaux fiscaux et taxes automobiles

Les autorités fiscales utilisent la puissance fiscale des véhicules pour établir le montant de certaines taxes liées à l’automobile. Parmi celles-ci, on retrouve :

La taxe sur les certificats d’immatriculation (carte grise)

Lors de l’immatriculation d’un véhicule neuf ou d’occasion, une taxe est perçue par les autorités compétentes. Le montant de cette taxe dépend notamment du nombre de chevaux fiscaux du véhicule, qui détermine sa puissance fiscale. Plus cette puissance est importante, plus le montant de la taxe sera élevé. En revanche, certains véhicules bénéficient d’exemptions ou de réductions en fonction de leur impact environnemental, comme les voitures électriques ou hybrides.

Découvrez aussi le memento fiscal pour mieux appréhender l’épargne en général.

La taxe annuelle sur les véhicules polluants

Cette taxe vise à encourager la circulation de véhicules moins polluants, en imposant un malus aux propriétaires de voitures émettant une grande quantité de CO2. Le montant de cette taxe dépend à la fois du niveau d’émission de CO2 et du nombre de chevaux fiscaux du véhicule. Les voitures électriques, hybrides ou roulant au GPL sont exemptées de cette taxe.

Comment réduire le montant des taxes liées aux chevaux fiscaux ?

Il existe plusieurs façons de minimiser l’impact des chevaux fiscaux sur les taxes automobiles :

Choisir un véhicule moins puissant et moins polluant

Opter pour un véhicule avec une puissance fiscale plus faible permet de bénéficier d’une carte grise moins chère et d’éviter le paiement de la taxe annuelle sur les véhicules polluants. Par ailleurs, certaines catégories de véhicules profitent d’exemptions ou de réductions, tels que les voitures électriques, hybrides ou roulant au GPL.

Bien entretenir son véhicule

Un véhicule mal entretenu peut voir ses émissions polluantes augmenter, ce qui entraîne une hausse de sa puissance fiscale. Veillez donc à réaliser les entretiens recommandés par le constructeur (vidange, changement de bougies, filtre, etc.) et à contrôler régulièrement les niveaux de fluides.

Roulez moins

Enfin, il faut savoir que la taxe sur les véhicules polluants est calculée en fonction du kilométrage annuel du véhicule. Ainsi, moins vous parcourez de kilomètres, moins vous payerez de taxes.

Consultez notre guide pour réussir son contrôle fiscal !

Le saviez-vous ?

Les chevaux fiscaux ont été inventés en France au début du 20ème siècle dans le but de taxer les automobiles à l’époque où elles étaient réservées à une élite fortunée. Ils portaient alors le nom d’« impôt sur les voitures » et son montant dépendait principalement de la puissance du moteur. Depuis lors, bien des choses ont changé et les critères de calcul sont aujourd’hui orientés vers la protection de l’environnement.

Au fil des années, plusieurs réformes ont eu lieu pour adapter ces critères aux préoccupations écologiques et budgétaires. Les chevaux fiscaux restent néanmoins une notion importante dans le domaine automobile, qui peut impacter significativement votre budget selon vos choix et vos habitudes de consommation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici